27.2.06

Space adventure

La semaine dernière, alors que j'allais chercher mes tickets et réservations pour notre séjour au ski (bientôt sur notre site), voici ce que je vois dans l'agence de voyage : Un coin entier consacre a "space adventure".

Pour qui ne connait pas encore ce nom, c'est la première entreprise de tourisme à proposer des voyages dans l'espace au commun des mortels. Bon, évidement, ce commun des mortels doit être plutôt riche car les premiers prix de ces voyages commencent au millions d'euros. Sur la brochure, on a droit à la description des différents "package": voyage en apesanteur, un tour de terre et, le meilleur, un tour de lune (ou l'autre, hi hi) !

Je ne sais pas pour vous, mais, pour moi, c'était la première fois que je voyais ca. Jusqu'à présent, la conquête spatiale, c'était ou de la science fiction (ou tout était facile et l'année lumière, une simple graduation sur un compteur de vitesse), ou bien un enjeu plutôt honorifique pour nos pays "riches" désirant investir les milliards qu'ils auraient pu utiliser ailleurs s'ils avaient choisi de coopérer avec leurs voisins...

Quoi qu'il en soit, ce jour la, l'espace etait à deux mètres de moi (et loin de 1 millions d'euros). J'avais l'impression qu'il ne manquait pas grand chose pour partir à la découverte comme les Spok et autre capitaine Kurk, avant d'égaler un jour Luke ou Han dans des combats spatiaux sur plusieurs galaxies...

10.2.06

C'est quoi, ca ??

Le dernier week end de janvier, nous etions partis dans les montagnes avec des collegues (vous pouvez aller voir ici). Apres une journee de ski epuisante (ironique), nous avons fait une petite fete a l'occasion de mon anniversaire. Pour cela, nous avions fait les courses et il y avait largement de quoi satisfaire notre petite troupe en biere et autres alcools.

En milieu de soiree, Cordula, voulant se servir, attrape une canette d'un coktail pre-prepare (ici aussi, ca fait fureur). Takahashi-san (a droite sur la photo), un collegue que nous commencons a bien connaitre, s'adresse alors a Cordula ainsi:
"cekoissa"

Evidemment, Cordula comprend "c'est quoi ca ?". Bien qu'elle se demande comment il peut connaitre une telle expression francaise, Cordula se lance dans une description de la boisson. Malheureusement, c'est tout ecrit en japonais, donc, elle ne peut que emmettre des suppositions : surement du Shotshu (alcool japonais) avec du citron. Et mon collegue de reprendre : "cekoissa"

Cordula, un peu deroutee, essaie d'approfondir la description mais ne trouve plus grand chose a rajouter. Ce n'est qu'a la 3eme (voir peut-etre 4eme) tentative, lorsqu'on lui montre le nom inscrit en katagana (donc que nous pouvons lire), qu'elle comprend : shikuwassa veut dire orange verte !

C'est un souvenir qui nous fait bien sourire, a present...

9.2.06

Lukas


Depuis 10 jours, Lukas, notre copain de Munich, est a Tokyo pour 3 ans, envoye par sa boite dans les meme conditions que moi a peu pres. Lundi, nous avons fete ensemble la remise des clefs de son appart. Pour cela, nous avons mange des "okonomi-yaki", sorte de tortillas ou omelette. C'etait tres bon et, chose importante en hiver, tres chaud (la table entiere etait brulante !).

A Munich, il habitait a 500 m de chez nous et, petit a petit, nous avons pris l'habitude de nous ballader ensemble regulierement, en ete, ou boire un the, en hiver.

Ici, son appart est un peu plus eloigne (3/4h - 1h de metro) mais ca nous apporte une
certaine "normalite" europeenne. On peut, ainsi, se rencontrer pour faire des choses simples comme un resto, regarder un film a la tele, faire un jeux de plateau a la maison.

Jusqu'a present, nous nous sommes bien occupes des visiteurs que nous avons recu, afin de leur montrer le maximum du Japon pendant le peu de temps qu'ils ont. Avec Lukas, on a tout notre temps (lui encore plus que nous!).

6.2.06

節分 - Setsuhun

Le 3 février, les japonais fêtent, selon un ancien rite chinois, la fin de l'hiver et l'arrivée du Printemps. Bon. Ils sont plutôt impatients car il faut encore attendre un mois un demi pour le retour des beaux jours...
Pour bien fêter le "setsuhun", les gens sortent sur leur balcon, ou mieux encore, vont au temple le plus proche et se jettent des haricots de soja a la figure en criant (voir hurlant):


鬼は外 福は内。
(おにはそと ふく は うち - Oniwa soto, huku wa uchi )
Ce qui veut dire : mauvais esprit, dehors ! chance/bonheur, entre chez nous !

Cette fête peut se rapprocher de notre carnaval qui, traditionnellement, commence aussi maintenant pour culminer à la mi Mars. En effet, les sacs contenant les haricots de soja mis en vente dans les magasins, sont estampillés avec une superbe figure de démon (comme on le voit bien sur la photo).

Voulant mettre toutes les chances de notre cote pour cette seconde année au Japon, nous nous sommes appliqués à nous envoyer plein de soja dessus en hurlant la phrase magique. J'espère simplement que les divinités comprendront malgré notre accent...